ACK International en soutien aux SAGI en Afrique de l’Ouest pour la préparation de leur stratégie de repositionnement sur le développement des filières agricoles

Retenu par l’AFEID (Association Française pour l’Eau l’Irrigation et le Drainage) dans le cadre d’un appel d’offres, ACK International a démarré le 1er septembre le chantier « Filières » en appui à 11 Sociétés d’Aménagement et de Gestion de l’Irrigation (SAGI) dans 6 pays du Sahel : Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad.

Cette initiative vise à établir un diagnostic et à proposer une stratégie de repositionnement des SAGI dans les filières. Elle s’inscrit dans un ensemble d’actions menées dans le cadre du COSTEA (COmité Scientifique et Technique de l’Eau Agricole) en appui aux SAGI en Afrique de l’Ouest.

Financée par l’AFD, cette étude a été formulée par et pour le Réseau Ouest Africain des SAGI (ROA-SAGI). Elle vise à doter les SAGI et leurs partenaires, en particulier les agriculteurs et les collectivités, de méthodes et d’outils qui leur permettront de devenir des acteurs majeurs du renforcement des principales filières agricoles sur leurs territoires (riz, tomate, oignon).

Quels objectifs pour ce projet ?

A l’heure actuelle, les sociétés d’aménagement et de gestion de l’irrigation des 6 pays sahéliens font face à 4 grands défis :

  • Participer aux politiques agricoles nationales, à travers l’extension, la réhabilitation et l’amélioration de la durabilité des investissements hydroagricoles ;
  • Anticiper et s’adapter à l’évolution des besoins liés à la diversification et donc d’adaptation de leurs aménagements et du service de l’eau ;
  • Participer au développement et à la structuration des filières ;
  • S’adapter à la crise sanitaire et socio-économique liée à la Covid-19, dans des pays déjà en crise sécuritaire et, pour certains, politique.

Dans ce contexte, l’objectif principal de ce chantier est d’appuyer les SAGI dans leur rôle de structures publiques chargées de fournir des services utiles à l’amélioration de la production agricole irriguée sur leurs périmètres.

Grâce à l’implication de l’ensemble des acteurs, chaque société d’aménagement et de gestion de l’irrigation redéfinira, en concertation avec les acteurs des filières, son rôle et identifiera les services dont elle pourrait se doter, ou qu’elle pourrait renforcer, afin de contribuer à l’essor des filières agricoles.

Par la suite, il sera question de permettre aux SAGI, en tant que structures publiques maîtres d’ouvrages et gestionnaires des grands systèmes hydroagricoles, de déléguer des services ou de renforcer des partenariats avec d’autres acteurs des filières.

Un autre objectif de l’étude est d’accompagner le développement des capacités et le renforcement institutionnel du ROA-SAGI. Il s’agira en particulier de favoriser les échanges et l’apprentissage croisé ainsi que l’appropriation par les SAGI du processus de concertation.

Ainsi, la finalité globale de cette action est de contribuer significativement à l’atteinte des objectifs de la « Déclaration de Dakar », notamment pour que « tout développement hydro-agricole soit basé sur des politiques et stratégies sectorielles appropriées, intégré dans une filière et fondé sur une utilisation rationnelle et durable des ressources disponibles ».

Pourquoi la démarche d’ACK International est innovante

L’originalité de la prestation réside dans le fait que nous intégrons 10 experts, mis à disposition par les SAGI, dans notre équipe de consultants. Il ne s’agit pas d’une énième expertise internationale « classique » sur les filières ou l’irrigation au Sahel, mais bien de la valorisation de l’existant et du renforcement des capacités de manière à produire une analyse et des recommandations par et pour les SAGI.

Notre expérience du télétravail et de la collaboration en ligne, mais aussi et surtout notre expérience de terrain dans les pays concernés, nous permettront de :

  • Coordonner, animer et guider le travail des SAGI à distance ;
  • Co-concevoir, co-animer les apprentissages croisés et favoriser la pérennisation de cadres de concertation ;
  • Co-construire, partager et transférer des méthodologies (diagnostic, analyses, faisabilité).

Le défi est d’apporter cette valeur ajoutée en grande partie à distance, étant donné les conditions sanitaires et sécuritaires actuelles, tout en s’adaptant au contexte exceptionnel et changeant qui impose la nécessité de travailler sur la résilience des filières agroalimentaires locales.

**************

Pour aller plus loin :

Agence Française de Développement (AFD) : https://www.afd.fr/fr

COmité Scientifique et Technique Eau Agricole (COSTEA) : https://www.comite-costea.fr/

Action Structurante SAGI : http://costea-collaboration.net/wakka.php?wiki=SaGi

Réseau Ouest Africain des SAGI d’Afrique (ROA-SAGI) : https://roa-sagi.org/

Initiative pour l’irrigation au Sahel (2iS) : https://pariis.cilss.int/

Déclaration de Dakar : https://www.icid.org/decl_dakar.html#french_dakar

**************

Notre bureau et nos experts :

ACK International 

Claude Mauret

Gabriel Morin-Kasprzyk

Mathieu Faujas

Florence Malerbe Deram

Laisser un commentaire