Évaluation externe à mi-parcours du programme «Formation et insertion des jeunes au Tchad»

Client

Bailleur

Description du projet

Présente au Tchad depuis plus de cinquante ans, la coopération Suisse s’engage fortement dans la promotion de la formation professionnelle. Depuis 2017, la DDC, à travers son instrument de Coopération au Développement, a lancé un nouveau programme dénommé FORMI (Formation et Insertion des jeunes au Tchad). Il cible plus particulièrement le sous-secteur de l’EFTP et s’appuie sur les orientations nationales en faveur du développement de la formation professionnelle inclusive. D’une durée de 12 années et doté d’un budget global de 18 millions de francs suisses (environ 10,5 milliards de francs CFA), le programme FORMI est déployé en 4 phases. Le consortium Swisscontact et Caritas Suisse a été mandaté pour la mise en œuvre des deux premières phases du programme. Arrivée à mi-parcours de la seconde phase du FORMI, la DDC souhaitait réaliser une évaluation intermédiaire dans le but d’apprécier la performance du programme et d’identifier des pistes pour l’améliorer.

Description des services rendus

Dans le cadre de cette mission, ACK a réalisé les activités suivantes : – Une évaluation intermédiaire se basant sur les critères de l’OCDE (pertinence, efficacité, efficience, durabilité, pérennité, impact). Sur la base de ces questions évaluatives, une matrice destinée à guider l’équipe de consultants dans la vérification des critères d’évaluation a été élaborée. – La prise en compte les thèmes transversaux : gouvernance, égalité des genres, environnement et changement climatique ; – L’analyse et l’appréciation de la gestion, du suivi du projet et de la méthodologie accomplis par le mandataire SwissContact/Caritas Suisse ; – La mise en relief des forces et des faiblesses du programme FORMI ; – La mise en évidence des succès, les aspects intéressants à promouvoir et à capitaliser, les leçons apprises et identifier des mesures d’amélioration pour chacun des critères d’évaluation. Les consultants se sont rendus durant deux semaines au Tchad (capitale et provinces) pour s’entretenir et visiter les différents sites du projet, s’entretenir avec les différentes parties prenantes et les bénéficiaires (entretiens individuels, focus group, atelier d’échange)