Mandat de bilan/prospective de l’appui suisse à la formation professionnelle pour la période de novembre 2010 à décembre 2020

Client

Bailleur

Description du projet

Depuis 2010, la coopération suisse (DDC) a opéré une montée en puissance dans le secteur de la formation professionnelle. Des programmes d’ampleur ont été entrepris. Durant la période 2010-2020, différents programmes se sont déroulés : le Programme de Développement de l’Apprentissage et de Formation des Artisans (PDAFA) / FENABF et l’enchainement de deux cycles de programmation (Programme de structuration de l’offre de formation professionnelle et d’apprentissage dans le secteur agroalimentaire (PSF/PA) et le Programme d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (PAFPA). Ce dernier est en cours jusqu’en 2021 et se compose de deux volets : une contribution à l’APOSE EFTP/fonds commun sectoriel (échelle nationale) et un appui au secteur privé via le Conseil national du Patronat Burkinabé. Arrivée à un moment charnière de sa coopération, la DDC souhaitait dresser un bilan et tirer des leçons/bonnes pratiques de ces dix dernières années d’intervention et poser les jalons de ses futures interventions pour les douze prochaines années sur le développement des compétences techniques et professionnelles (DCTP).

Description des services rendus

Ce mandat s’est composé d’une analyse sur différents aspects complémentaires : – Appréciation de l’impact des interventions du Bureau de la coopération Suisse dans le secteur de l’enseignement et la formation techniques et professionels (EFTP) au Burkina Faso entre 2010 et 2020, acquis/ insuffisances, identification des bonnes pratiques ; – Description des enjeux et défis du secteur de l’EFTP au Burkina, – Analyse des enjeux majeurs pour les parties prenantes en corrélation avec le contexte économique et sécuritaire – Détermination des secteurs porteurs d’emplois et d’employabilité dans le contexte Burkinabé et – Formulation de recommandations et de perspectives innovantes pour un nouveau cycle d’appui à moyen et long terme. La mission a été réalisée au Burkina Faso en s’appuyant sur l’analyse bibliographique, des entretiens, des focus group, des ateliers de réflexion et de recul thématique.