Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/d1a2cb62b07a2c641f0162613c796bb2/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 308

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/d1a2cb62b07a2c641f0162613c796bb2/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 308
Références - ACK International

References

Discover all our references by regions, countries, fields of activity and expertise.

La présente mission consiste en l’identification et la formulation de la nouvelle et troisième phase du Programme danois de Paix et de Stabilisation pour le Sahel (PSP III), qui devrait couvrir une période de trois ans, de juillet 2024 à juillet 2027, avec un objectif et une portée géographique élargis. Trois domaines d’intérêt pour l’élargissement de l’objectif et de la portée géographique guideront l’identification et la formulation à venir de la phase III : 1) Consolidation de la paix et stabilisation dans les zones frontalières critiques ; 2) La région du Liptako-Gourma, mais avec un accent nettement plus marqué sur le Niger ; 3) Efforts de stabilisation dans les zones frontalières entre le Sahel central (Mali, Burkina Faso et Niger) et les pays côtiers (Ghana, Côte d’Ivoire, Bénin et Togo).
L’objectif principal de la Convention Programme (CP) Nature 2020 est de contribuer à l’enrayement de la courbe de l’érosion de la biodiversité par sa meilleure prise en compte dans les décisions publiques et privées. Pour cela, le programme vise à influencer et mobiliser un certain nombre d’acteurs pour en faire des moteurs du changement d’un New Deal pour la Nature et l’Homme. La présente mission a pour but de réaliser une évaluation finale externe de la CP Nature 2020.
Cette évaluation couvre les interventions financées par l’Union européenne suivantes : le Contrat de bonne gouvernance et développement (CBGD) – 108 M€ – 2016-2022 ; le Programme d’appui au développement territorial (PADT) – 70 M€ – 2017-2022 ; le Programme d’appui au développement durable du secteur agricole (PADDSA) – 69.5 M€ – 2017-2021. Ses objectifs principaux sont de fournir aux services compétents de l’UE, aux parties prenantes intéressées et aux citoyens, une évaluation indépendante globale des performances passées de ces programmes d’appui budgétaire.
Le Programme national de l’irrigation au Niger (PNIN) a pour objectif d’enrayer progressivement et de manière durable les déficits céréaliers et fourragers. Ce programme de développement de l’agriculture intégrera des actions de production alimentaire, de service d’appui aux producteurs, de production fourragère et de protection de l’environnement autour des surfaces irriguées. Dans le cadre de la mise en place de ce programme, le gouvernement du Niger a sollicité sous maitrise d’ouvrage AFD le financement d’une étude de faisabilité afin d’accélérer le processus d’élaboration de ce PNIN.
Dans le cadre du Programme régional 2018-2021 pour l’Afrique, le PNUD a lancé en juillet 2019 la Facilité de Stabilisation Régionale pour le Lac Tchad, qui est destinée à fournir une nouvelle approche, régionale avec une mise en œuvre dans 4 pays, et qui est calibrée pour répondre aux principaux défis de stabilisation de la zone. La présente mission a pour objectif de réaliser l’évaluation à mi-parcours de cette Facilité.
Le programme ADAPT a pour objectif général de « soutenir la croissance économique, la compétitivité et l’emploi décent, à travers une agriculture et une pêche artisanale durables » en Tunisie. En complémentarité de l’assistance technique à la structuration et digitalisation du fonds, la présente mission consiste en l’animation du fonds d’appui ADAPT.
Dans un contexte géopolitique complexe, la société civile nigérienne montre une faible capacité de mobilisation et de structuration pour apporter des réponses concrètes à la protection des migrants. Afin de l’y encourager, le projet PROMIG vise à soutenir l’engagement de la société civile dans la promotion et la défense des droits des migrants, des déplacés internes et des réfugiés/demandeurs d’asile. La présente mission consiste en la réalisation de l’évaluation finale du projet PROMIG.
Le financement de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement est une priorité au Niger, et le secteur souhaite accélérer les investissements pour relever les indicateurs, notamment le taux d’accès en milieu rural et la réduction des disparités géographiques. C’est pourquoi le Gouvernement du Niger a mis en place le Mécanisme Commun de Financement (MCF), créé en 2017. Cet outil financier dispose d’un Manuel de Procédures dont la dernière révision et validation date de 2020. L’objectif principal de cette mission est de mener à bien la révision du Manuel de procédures en question.
La 2ème phase du Programme de paix et de stabilisation II (PSP II) pour le Sahel, qui a débuté en octobre 2018, a été prolongée jusqu’en juillet 2024. En janvier 2023, le Ministères des Affaires Etrangères du Danemark a approuvé l’idée de lancer deux projets pilotes d’un montant maximal de 10 millions de DKK chacun. L’objectif de la présente mission est d’identifier et formuler deux projets pilotes pour le PSP II avec des documents de programme distincts selon le format de mini-projet. Ces deux projets serviront d’activités pilotes pour acquérir de l’expérience avec d’éventuels nouveaux partenaires/nouveaux mécanismes conjoints et feront office de première étape vers une troisième phase du Programme (PSP III), qui devrait démarrer à la mi-2024.
Le Fonds de Développement de la Finance Inclusive (FDIF) est l’instrument de financement du Gouvernement du Niger en matière de promotion de la politique d’inclusion financière. Il a pour mission de favoriser l’accès des populations vulnérables, notamment les femmes, les jeunes, des mondes rural, urbain et péri-urbain aux services financiers, à travers le renforcement des capacités technique et financière des prestataires des services financiers. La présente mission a eu pour but de réaliser le manuel de procédures du FDIF.
A la suite d’une première phase du Programme d’appui aux filières agropastorales réussie et menée entre 2016 et 2020 (PAFA I), une nouvelle phase du programme a été décidée. Le PAFA II a pour objectif global de contribuer à l’augmentation du revenu des exploitations familiales agro-pastorales, des entreprises et des personnes les plus vulnérables dans le Sud du Mali filières de la zone d’intervention. La présente mission a pour objectif principal de fournir une appréciation qualitative et quantitative des résultats atteints à mi-parcours dans le cadre de l’intervention du PAFA II.
Le projet dit « Huile de palme au Gabon » a pour objectif global le fait que d’ici 2025, les Organisations de la société civile (OSC) gabonaises contribuent activement à l’amélioration de la gouvernance des exploitations agro-industrielles et forestières en veillant au respect des engagements environnementaux et sociaux (RSPO, FSC, PAFC, et autres engagements) pris par les exploitants. La présente mission a pour but de réaliser une évaluation finale de ce projet.
Le projet d’Appui au Développement de la Formation Continue dans la Filière Forêt-Bois en Afrique centrale (ADEFAC) intervient à la suite d’un précédent appui de l’AFD à la formation dans le secteur forêt-bois. La finalité du projet est de contribuer à la gestion durable des forêts du bassin du Congo, via le développement d’une offre de formation continue pour la filière forêt-bois (amont et aval) dans les pays d’Afrique centrale. La présente mission a pour but de réaliser une évaluation à mi-parcours du projet.
Pour faire face à ces crises alimentaires récurrentes, le Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA) a été créé en 1998 et s’est vu confier : « la prévention, l’atténuation, la gestion et le relèvement précoce des incidences des crises alimentaires, pastorales et nutritionnelles affectant les populations nigériennes » comme principal objectif de son mandat. Le MAEE luxembourgeois pour formuler et exécuter un cinquième mandat de formulation en appui au secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger, intitulé « Appui au Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises alimentaires (DNPGCA) au Niger ». Pour un montant total de 3 MEUR, l’intervention se déroulera sur une durée de 4 ans (de 2023 à 2026).
Le projet Samim est un projet multi-pays (Jordanie, Maroc, Mauritanie, Tunisie) de soutien aux actrices et acteurs de la société civile, financé par l’AFD) et mis en oeuvre par le Lab’ess. Samim entend renforcer les capacités de la société civile, et surtout des jeunes, à répondre aux enjeux de développement durable de la rive sud méditerranéenne par le développement d’un réseau de structures d’accompagnement et l’amélioration des capacités des jeunes issus des organisations de la société civile de la région Méditerranéenne à mener des projets territoriaux durables et innovants. La présente prestation consiste à réaliser l’évaluation de ce projet.
À travers le programme GWANI (signifiant « maitre » en plusieurs langues nationales du Niger), la coopération suisse envisage un changement durable par rapport à la diversification des offres adaptés aux besoins du marché de travail locale et, en travaillant étroitement avec le secteur privé, augmenter l’insertion des jeunes femmes et hommes dans le marché de travail. L’objectif de cette prestation est de contribuer à la préparation et à la mise en place d’un fonds d’insertion pour les jeunes bénéficiaires des formations professionnelles courtes et la mise en place de la plateforme numérique sur l’insertion des jeunes et les tendances des marchés.